Descriptif

Depuis 2007, le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie s’est impliqué, aux côtés des acteurs de l’eau de la région, dans la lutte contre la prolifération des cyanobactéries (algues bleu-vert).

Objectifs

  • Concertation et mobilisation r les acteurs de l’eau de la Montérégie
  • Présenter les outils à la disposition de tous pour assurer le suivi de l’état de santé des lacs et des cours d’eau
  • Cibler les besoins en termes d’accompagnement et de suivi par bassin versant Photo

Présentation du projet

Dans les eaux douces, dans l’océan ou encore sur la terre ferme, les cyanobactéries, ou algues bleu-vert, sont naturellement présentes dans l’environnement. Toutefois, lorsqu’elles prolifèrent trop, leur concentration et les toxines qu’elles libèrent peuvent s’avérer dangereuses pour la faune et la flore de leur milieu, mais aussi pour l’homme.

Pour un meilleur environnement en Montérégie, le Conseil régional de l’environnement de la Montérégie se mobilise avec les acteurs de la région dans la lutte contre la prolifération des cyanobactéries. En effet, un nombre important de plans d’eau sont touchés par l’algue bleu-vert en Montérégie.

Le CRE Montérégie a pu, au cours des dernières années, réaliser un travail de concertation et de consultation avec les acteurs du milieu autour du sujet. Dans un premier temps, l’organisme a mené une enquête, par un questionnaire et des entretiens téléphoniques, pour bien comprendre les attentes et besoins en matière de lutte contre les algues bleu-vert. Ce sondage a été réalisé en 2012 auprès des acteurs de l’eau de la région : organismes de bassins versants (OBV), Municipalités régionales de Comté (MRC) et associations de lacs de la Montérégie. Il s’agissait de poursuivre, en collaboration avec les partenaires du milieu, certains éléments du Plan d’intervention détaillée sur les algues bleu-vert 2007-2017. Les agents du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL) et du Ministère du développement durable, de l’environnement, de la faune et  des parcs (MDDEFP) ont également été consultés.

Suite à la concertation réalisée auprès des acteurs de l’eau de la région, le CRE Montérégie a organisé un Atelier de transfert de connaissance. En mars 2013, les participants ont pu contribuer à une demi-journée d’échange des connaissances et de sensibilisation. Centré sur les enjeux socio-économiques liés aux cyanobactéries, cet atelier faisait un tour d’horizon de l’ensemble des outils mis à la  disposition des acteurs locaux pour surveiller l’état de santé des lacs et des rivières. Une attention particulière a été portée à la complémentarité des intervenants, en sollicitant à la fois de chercheurs, des experts de terrain et du MDDEFP.

Chaque année, le CRE Montérégie met en place des stratégies pour développer des solutions au problème des cyanobactéries. C’est dans ce cadre que le CRE Montérégie a accompagné la ville de Granby dans une démarche concertée afin de doter la municipalité d’un plan d’action pour l’avenir du lac Boivin qui rencontre des épisodes de prolifération de cyanobactéries.